Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/260

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXXVII


« Amis, bels frere, » dist Guillelmes li ber, [*]
« Estoltement m’as ton ostel veé ;
Mais se saveies de quel terre sui nez,[*]
1560Et de quel gent et de quel parenté,
A ceste esemple que ge t’oi ci conter, [*]
Molt l’overreies volentiers et de gré. » [*]
Li portiers dist : « Deus en seit aorez ! » [*]
Le guichet uevre tant qu’il l’ait esguardé :
1565« Gentilz om, sire, se j’osasse parler, [*]
Ge demandasse de quel terre estes nez,
Et de quel gent et de quel parenté.
— Veir, » dist Guillelmes, « ja orras verité,
Qu’ainz por nul ome ne fu mes nons celez :[*]
1570Ge sui Guillelmes de Narbonne sor mer. » [*]
Dist li portiers : « Deus en seit aorez ![*]
Sire Guillelmes, bien sai que vos querez :[*]
Vostre lignages n’ot onques lascheté ;
Li mals Richarz est ça dedenz entrez, [*]
1575A tot set cenz de chevaliers armez ;
Gentilz om, sire, petit de gent avez [*]
Por lor grant force sofrir ne endurer. » [*]
Respont Guillelmes : « Nos en avrons assez. [*]

    — 1557 Avant ce vers B dit Li quens g. ne se volt arrester Le portier prent molt bel a apeler — 1559 A en quel t. fui n. ; B Mais sor sauoies de q. t. sui n. — 1561 B manque — 1562 B Tu lo. v. de bon g. ; B1 Moult volentiers louuroies et de gre — 1563 A Dist li portiers ; B Li portiers lot sen fut asseurez Quant il oy si g. (B2 g. ainssi) parler — 1565 B Dist li portiers qui molt fist a loer G. ho. s. si josoie p. — 1569 B1 Que p. n. ho. ; B2 Quar onc por home — 1570 A de n. fui nez — 1571 A B tu soies aorez ; B2 ajoute Glorieus sire qui de vierge fus ne — 1572 B2 Sire dist il bien soiez vos trouez — 1574 A est en d. e. ; B Li vieils r. — 1576 B1 trop pou de gent auez — 1577 B sofrir et e. — 1578 A3 auons ; A2 n. e. auons sauez ; B1 Et dist g. ; B2 Ce dist g.