Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/97

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

4° Comment ces mêmes textes ont combiné ensemble la première, la troisième et la cinquième partie de notre version ;

5° Comment ils ont pu supprimer les guerres contre les Allemands.


III. — REMANIEMENTS EN PROSE DU CORONEMENT LOOÏS


Les deux remaniements français en prose que je vais analyser sont contenus dans deux manuscrits du xve siècle, conservés l’un à la bibliothèque de l’Arsenal (n° 3351, anc. B. L. F. 226) et l’autre à la bibliothèque nationale (f. fr. 1497). M. Léon Gautier en a déjà donné une analyse rapide, accompagnée d’extraits [1].

Le ms. de l’Arsenal, après avoir longuement raconté les aventures de la reine Sibille, nous dit que cette malheureuse princesse, étant rentrée en France avec son enfant Louis et son protecteur Varrocher, fut rencontrée par le comte Aimeri de Narbonne, qui rendit hommage au jeune fils de la reine :

Fol. 375 v°. Puis commanda ainsy le faire a ses enfans, qui mie ne lui voulurent desobeïr, ains s’acointerent de l’enfant Loys, et depuis en furent si privez que leur seur fui donnerent en mariage après la mort de Charlemaine, et le

  1. Ép. fr., 2e éd., t. IV., p. 343-347.