Page:Larive - Dictionnaire français illustré - 1889 - Tome 2.djvu/945

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


pour rayon, décrivons un arc de cercle qui rencontre le diamètre AB au point F; enfin, traçons le corde CF, qui est précisément égale au côté du pentagone régulier inscrit dans la circonférence. Pour avoir celui-ci, PENTAGONE Kig. 2. C est dunnée par la formule I)_ér. Pentagonal, pentagonale. Même fa- mille Pentédécaqone. et .Mi. Vers grec et latin de cinq pieds Le secontl vers d'un distique est un pentamètre. PENTANnilIE (pfx. penl + g. livrp, gé- nitif àvoiô;, imite), sf. Dans le sy·stème de Linné, classe de plantes dont la fleur a cinq étamiucs. PEN't'APOLE (pfx. penta + g. irà>.i;, ville), sf. Nom donné par les anciens et au moyen âge à un pays où il y avait cinq villes principales. Il Pentapole dit Jourdain, partie de la Palestine où étaient Sodome Gotnor- rhe, Adama, Sébo'im et Ségor. || l'entapole italienne, partie de l'Italie comprenant Ri- mini. Pesaro, Fano, Siniganlia et. Ancône PENTASTOME (pfx. penta, cinq + g. ot6|xoi, bouche, ouverture), adj. 2 g. Qui a cinq bouches ou cinq ouvertures. Les pentastomes, snzpl. Les linguatules, vers d'une organisation très compliquée. PENTATEUQUE (pfx. yenta + g. teO'/o;, livre), sm. Les cinq premiers livres de la Bible écrits par Moïse Genèse, Exode, Lé- vitiq ue, Nombres, Deuté.ronome La Genèse est l'histoire de la création; l'Exode raconte la sortie d'Egypte des Israélites conduits par Mo'ise; le Lévitique est une sorte de rituel; les Nombres renferment le dénom- brement des Hébreux, et le Deuléronome est le complément de la loi. PENTATHLE (pfx. petit + g. S0).o;, com- bat), sm. L'ensemb!e des cinq exercices des anciens athlètes Le prix du pentalhle aux Jeux Olympiques.

  • 1'EM'ATOME(pfx. penta, cinq + ra^,

division), sf., ou Punaise DES BOIS, genre d'in- sectes hémiptères ainsi nomrnés parce qu'ils ont leurs antennes composéesde cinq articles. Ils vivent sur les plantes nu sur les arbres. Les espèces les plus connues sont 10 La pentalome ornée (pentatoma ornalum), ap- pelée encore punaise rouge du chou ou pu- naise mignonne clu chou. Elle est panachée de rouge et de noir, et très commune sur le chou ainsi que sur la plupart des plantes crucifères. La pentatome grise [pentatoma griseum), très fréquente surle bouillon- blanc en fleur, et en automne sur les framboises, auxquclles elle communique sa mauvaise odeur. Elle a le dessus de la tête et du cor- selet d'un brun grisâtre, tandis que le des- sous du corps et les pattes sont d'un gris clair un peu jaunâtre. PENTE, anc. spf. de pendre. Inclinaison La pente d'un lerrain, des eaux. Fin. In- clinaison, propension Avoir (le la pente au mal,. Il Bande qui pend sur le haut des ri- deaux, autour d'un ciel de lit. PENTECOTE (g. icïvTiixo;Tii, cinqnan- tième), sf. bêle que les Juifs célébraient cinquante jours après la pâque. Il Féte célé- bréc le septième dimanche après Pâques, en mémoire de la descente du Saint-Esprit sur les apôtres Le lundi de la Pentecôte. PENTÉDÉCAGONE (g. tovte, cinq + décagone),sm. Polygone qui a quinze angles et quinze côtés. Il Pentedécagone régulier, pentedecagone qui a tous ses côtés égaux il suffira donc de porter cinq fois la corde CF sur la circonférence. Si l'on repré- sente par C le cô- té du pentagone régulier inscrit dans une circon- férence, et par It le rayon de celle- ci, en appliquant le théorème énoncé plus haut, on trouve que la longueur du côté entre eux et tous ses angles pareillement égaux entre eux. On dit qu'un pentedecagone régulier est inscril dans une circonférence quand il a tous les sommets de ses angles placés sur cette circonférence. On dit qu'un pentedecagone régulier est circonscrit à une circonférence quand il a tous ses côtés tan- gents à cette circonférence. Pour inscrire un pentédécagonc régulier dans la circon- férence 0, il partir d'un point quelconque A de cette circonférence portez sur celle- ci une longueur AB égale au rayon: puis, à partir du même point A, portez dans le même sens une longueur AC égale au coté du décagone régulier inscrit. dans la circon- férence. Enfin, -me- nez la droite C B qui sera le côté dii pentédécagone ré- gulier inscrit. Il suf- fira donc de porter la valeur de la corde CB fois sur la cir- conférence.En effet, puisque l'arc AB est le sixième de la cir- conférence puisque l'arc AC en est le ilixiéme, la diffé- rence CÉ AB AC entre ces deux arcs vaudra -g– c'est-à -dire p- L'arc CB est donc le quinzième de la circonférence et, par consécluent, la corde CB qui le soustend est le côté du pentédécagone régulier inscrit dans la circonférence 0. PENTÉLIQUE, mètres, montagne de l'Attique où étaient des carrières de mar- bre blanc. –Adj. Provenantdu Pentéliq ue Marbre pentélique. PENTHÉE, roi de Thèbes, qui se luontra hostile au culte de Bacchus. Il fut, dit-on, mis en pièces par sa propre mère et par les Ménades. (Mytli.) PENTHÉSILÉE, reine des Amazones, alliée des-Troyens, tuée par Achillependant le siège de Troie. PENTHIÈVRE,comté, puis duché et fort du Morbihan. Le dernier titulaire du du- ché de Penthièvre fut Louis ne Bourbon fils du comte de ïouiouse et petit-fils légitimé de Louis XIV. Il se dis- tingua à Fontenoy et à Raucoux, se retira à Sceaux où il reçut les gens de lettres, et jouit jusqu'à sa mort d'une grande popularité. PENTIÈRE. (V. Panliire.) PENTURE (vx. fr. panture, du 1. pan- dere, étendre), s/ Pièce de fer appliquée contre une porte et servant à faire tourner PENTURE A ÉQUERRET AVEC GOND celle-ci sur son gond Les pentures sont des ferrures d'une forme très variable qu'on trouve aujourd'hui toutes fabriquées dans les magasins de quincaillerie. Pénultième (1. pœne, presque + ulli- mum, dernier), adj. S g. Avant-dernier. La pénultième, sf. L'avant-dernière syllabe d'uu mot. En français, quand la dernière syllabe d'un mot est une syllabe muette, l'accent tonique de ce mot tombe toujours sur la punultièrae. Ex. Ils annoncent. PÉNUKIE (1. penuria), sf. Extrême di- sette Pénurie d'argent. Il Extrême misère Vivre dans la pénurie. PEVZA ou PENSA, 42153 hab., ville de la Russie d'Europe, au confluentde la Penza et de la So.ura, ch -1 . du gouvernement de son nom. Evéché. Le gouvernement de Penza, pays plat arrosé par un grand nom- bre de rivières, a 38840 kilom. carrés et 1402867 hab. Le sol est très fertile; on ré- colte des céréales et on y cultive la betterave.

  • PÉON (mot esp.), sm. Guide pour le

passage des Andes au Chili Les péons po)-- tent les vivres nécessaires il. la caravane qu'ils accompagnent et dirigent. (V. l'orte- faix.) PEONIE, pays au N. de l'ancienne Macé- doine et dépendant de ce royaume. PENTÉDÉCAGONE PÉOTTE (ital. peotla), sf. Grande <n>n- dole en usage dans la mer Adriatique. PEPE (Guillaume), général italien PÉPERIN ou PEPERIN (I. piperinus, de poivre), ««.Tuf volcanique grisâtre com- mun en Italie. PÉPIE (1. pituila, pituite), sf. Maladie qui empêche les oiseaux de boire et de crier, et qui est caractérisée par une membrane blanchâtre qui se forme au bout de leur langue Cette poule a la pépie. Fig. Avoir la pépie, avoir une grande soif. Db, de Pituite. PÉPIEMENT (pépier), sm. Action de pépier Le pépiement des oiseaux. PEPIER (1. pipare), vi. Piauler, en par- lant des oiseaux. I)6i Pépiement. PEPIN (l./>e/«rte»?,co!iconihre),.î»i.Graine de la pomme, de la poire, du raisin Le pépin caractérise les arbres de la famille des Pomacces. De)'. Pépinière, pépinié- riste. PÉPIN DE LANDEN ou LE VIEUX, chef austrasien, maire du palais en Austrasie sous Dagobert, du vivant de Clotaire Il et sous Sighbert il. Mort en PÉPIN DHÉRISTAL, petit-fils du pré- cédent par sa fille Begga et père de Charles- Martel. Il gouverna 1 Austrasie, et après la bataille do Testry il fut maire du pa- lais de Neustrie sous Thierry, Clovis Il, Childebert III et Dagobert III. Mort en 714. PEPIN LE BREF, fils de Chartes-Martel et père de Charlemagne, chef de la dynastie carlovingienne, roi des Francs de 752 il Il conquit sur les Lombards l'exarchat de Ravenne qu'il donna au pape, et fonda ainsi le pouvoir temporel des souverains pontifes. Du côté de la Germanie, il repoussa les Saxons, et dans leMidi il enleva aux Maures d'Espagne Narbonne et la Septimanie. PEPIN I", roi d'Aquitaine de 817 à 838, second fils de Louis le Débonnaire. Il se révolta plusieurs fois contre sou père et mourut, selon une chronique, usé par les excès. PÉPINIÈRE (pépin), sf. Ensemble (le, jeu- nes arbres qu'on élève pour les transplanter plus tard. Le terrain où ces jeunes arbres sont plantés. Fig. Réunion de personnes auxquelles on fait faire l'apprentissage d'une profession Une école normale est une pépi- nière d'instituteurs. Dér. Pépiniériste. PÉPINIÉRISTE (pépinière), sm. Jardi- nier qui forme et soigne des pépinières Un habile pépiniériste. Adj. Un jardinier pé- piniériste. PÉPITE pepila, grain), sf. Masse ar- rondie d'or natif ou de tout autre métal précieux que l'on trouve dans les sables d'alluvion. PÉPLUM ou PÉPLON (g. itéido;, voile, manteau), sm. Manteau que portaient les femmes dans l'antiq uité Le 'péplum était 2trze tunique sans manches fixée sur l'épaule par une agrafe. PEPOLI, famille italienne de Bologn'e, puissante au xive siècle, dont un membre, t'AnDEO Pepoli, fut proclamé seigneur de Bologne en 1337 et transmit la souveraineté à ses fils. PEPSINE (du g. ité<j/i{, digestion),sf. Fer- ment amorphe qui se trouve à l'état de solu- tion dans le suc gastrique des vertébrés et qui, avec l'acide chlorhydrique contenu dans ce même liquide, concourt à transformer en peptones(V. ce mot) les matières albunti- noïdes de l'alimentation, telles que la fibriue de la viande, le gluten du pain, la caséine du lait ou du fromage, etc. Ou a indiqué un grand nombre de procédés pour la prépara- tion de la pepsine. Un des meilleurs, ou Itlu- tôt des moins imparfaits, est celui de Petit. On traite la muqueuse de l'estomac du pnrc, de la caillette du veau ou de la caillette du mouton, lavée et hachée, par de l'eau dis- tillée additionnée de 5 centièmes d'alcool, on filtre, enfin on évapore à 40o la liqueur filtrée. Il reste une substance moitié molle, moitié solide, comme le blanc d'oeuf coagulé; sa couleur est légèrement jaunàtre; son odeur et sa saveur sont désagréables. Ce produit n'est pas de la pepsine (celle-ci n'est pas encore connue), mais il possède i. un haut