Page:LeMay - Les gouttelettes, sonnets, 1904.djvu/100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
98
GLANÉ DANS NOTRE HISTOIRE



CHAMPLAIN


Quand tu rêves, soldat du galant Navarrois,
Ton regard inspiré cherche-t-il à connaître
Si ton jeune pays va grandir, ou doit n’être
Qu’un fleuron sans valeur aux couronnes des rois ?

Lis-tu dans l’avenir le triomphe des droits ?
Vois-tu sourire au ciel la rustique fenêtre ?
Et le rocher superbe, où ta ville va naître,
Sent-il la liberté frémir en ses parois ?

Ton âme est valeureuse et saintement trempée.
Tu fléchis devant Dieu les genoux ; ton épée
Soutient l’honneur jaloux et le droit chancelant.

Et sans doute, parfois, d’avance tu contemples
Les bronzes des héros et les flèches des temples,
Qui feront à Québec un nimbe étincelant.{