Page:LeMoine - Ornithologie du Canada, 1ère partie, 1861.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un vœu, osons espérer qu’avant peu les amis de la science en cette ville sauront élever un sanctuaire où le Canada ira présenter ses hommages à cette partie de la création qui manifeste d’une manière si sensible les merveilles du Tout-Puissant, et qu’à l’instar de la capitale de l’Union-Américaine, la métropole de l’Amérique britannique aura, elle aussi, son musée d’histoire naturelle.