Page:LeMoine - Ornithologie du Canada, 1ère partie, 1861.djvu/5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chez lui aux souvenirs les plus doux, aux souvenirs vivaces des jeunes années, de ce temps fortuné dont la plage s’éloigne chaque jour pour nous tous ; ces souvenirs, ne sont-ce pas pour nous « les brises du soir, » ce vent parfumé de la patrie ?

Agréez donc la dédicace de ce petit travail et acceptez en bonne part ce faible tribut de

l’auteur.

Spencer Grange, près Québec, 1er avril 1860.



PRÉFACE

À LA

SECONDE ÉDITION.



La première édition de l’Ornithologie du Canada est épuisée : on en demande une seconde. Malgré les sacrifices qu’une semblable entreprise entraîne, l’auteur est bien aise d’avoir cette occasion d’améliorer une œuvre qui s’affermit de jour en jour, et que l’intérêt croissant pour les sciences naturelles a fait accueillir favorablement. Plus heureux que bien d’autres qui ont donné au public leurs veilles et leurs labeurs, il a pu compter avec succès sur les hommes éclairés, la haute éducation du pays. On s’apercevra sans peine des importants changements et des nouvelles espèces introduites dans cette seconde édition.