Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/386

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

le Coran. Nous assistons à toutes vos actions, et nous en rendrons témoignage. Le poids d’une fourmi, sur la terre ou dans les cieux, le poids le plus petit comme le plus grand, n’échappe point à la connaissance du Très-Haut. Tout est écrit dans le livre de l’évidence.

63La crainte et la douleur n’approcheront point des amis de Dieu.

64Ils ont réuni la foi et la piété.

65Consolés dans ce monde par d’heureuses promesses, ils en verront l’accomplissement dans l’autre. La parole du Seigneur ne change point. Ils jouiront de la félicité suprême.

66Que les discours de l’impie ne t’affligent point. La puissance appartient à Dieu. Il sait et entend tout.

67Il possède ce que les cieux et la terre renferment. Ceux qui adorent d’autres divinités ne suivent-ils pas leur seule opinion ? Ont-ils d’autre appui que le mensonge ?

68Il a établi la nuit pour le repos des humains, et le jour pour le travail. Ce sont des signes pour ceux qui entendent.

69Les infidèles disent : Dieu a un fils. Loin de lui ce blasphème ! il se suffit à lui-même. Les cieux et la terre sont en sa puissance. Sur quel fondement établissez-vous votre croyance ? Ne dites-vous point de Dieu ce que vous ne savez pas !

70Dis-leur : Ceux qui blasphèment contre sa majesté suprême n’arriveront point au séjour du bonheur ;

71Après de courtes jouissances, nous les citerons à notre tribunal, et nous punirons leur incrédulité par des tourmens terribles.

72Rapporte-leur l’histoire de Noé, lorsqu’adressant