Page:Le Roy - Réflexions sur la jalousie.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


comme le héraut involontaire, mais particuliérement choisi par la Providence, pour annoncer cet ancien fait, & en rester la preuve la plus signalée. Elle avoit sans doute réservé à nos jours cet éclatant témoignage, pour montrer qu’elle proportionne toujours les moyens aux besoins. Mais comme elle abandonne souvent les instrumens dont elle s’est servi, lorsque ses desseins sont accomplis, M. de Voltaire ne recueillera aucun avantage du côté avilissant qu’elle lui a confié. Tous les genres de gloire, qu’il a voulu aquérir aux dépens d’autrui, lui seront refusés, & celle même qui étoit due à ses ouvrages immortels en demeurera étrangement ternie. Quelques efforts qu’il ait faits pour déprimer des gens célèbres, leur célébrité, leur supériorité même leur restera.

Paschal lui sera toujours supérieur en qualité de philosophe profond, & même d’écrivain éloquent & sublime.

Corneille restera son maître dans l’art d’exciter les grands mouvemens tragiques,