Page:Le Tour du monde - 01.djvu/313

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Costumes de Bakou. — Dessin de Moynet.


VOYAGE À LA MER CASPIENNE ET À LA MER NOIRE[1].


II

DE BAKOU À TIFLIS.


1858
(INÉDIT. — TEXTE ET DESSINS DE M. MOYNET.)
Schamaki. — Une soirée chez Mahmoud-bey. — Les bayadères. — La chasse au faucon.

Après avoir vu ce que la singulière ville de Bakou offre de plus remarquable, les Guèbres, les feux de terre et de mer, le palais du Khan, la porte aux Loups, la mosquée de Fatma, il fallut songer au départ.

Nous avions cent vingt verstes à faire pour atteindre Schamaki, l’ancienne capitale du Chirvan. La route que nous devions suivre était bonne, nous disait-on, ayant été faite il y a peu d’années : ce ne fut pas sans plaisir que nous reçûmes cette nouvelle, fatigués que nous étions des affreux chemins, quelquefois à peine tracés, que nous parcourions depuis si longtemps.

Nous fîmes nos préparatifs pour arriver à Schamaki dans la journée, et notre éternel galop recommença. Nous eûmes bientôt quitté les steppes, dont l’aspect monotone n’avait plus d’attrait pour nous, et, fidèles à notre programme d’artistes qui nous commandait de chercher avant tout le pittoresque, nous laissâmes de côté la route d’Élisabethpol pour prendre celle des montagnes, par Scha-

  1. Suite du Voyage à la mer Caspienne. — Voy. page 113.