Page:Leconte de Lisle - Derniers Poèmes, 1895.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




SCÈNE VII


Les Mêmes, KRÉOUSA, le Chœur des Femmes.


KRÉOUSA.

Arrêtez ! Ce vieillard est à moi.


PREMIER JUGE.

                                             Noble Reine,
Cet homme est châtié pour un crime odieux.
Respecte la Justice et t’en remets aux Dieux.


KRÉOUSA.

Quoi ! le fils de Xouthos est donc mort, qu’on le venge ?


PREMIER JUGE.

Femme, as-tu mesuré cette parole étrange ?
Elle fait naître en nous un funeste soupçon.
Savais-tu donc qu’il dût mourir par le poison ?


KRÉOUSA.

Qu’importe ! Réponds-moi. Le doute me dévore.
Dis-moi s’il est vivant.