Page:Lermina - L’Énigme.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Quant à Germaine, il semblait que les dernières paroles du maire l’eussent frappée d’une indicible surprise. Était-ce donc qu’en réalité la pensée d’un meurtre se fût tout d’abord imposée à elle et que cette hypothèse d’un suicide lui parût injustifiable ? Elle se retirait doucement vers la porte, à reculons, tenant ses yeux obstinément fixés sur la comtesse…

Celle-ci revenait à elle.

— Pardonnez-moi, dit-elle au magistrat, mais cette nouvelle est si épouvantable que je puis à peine croire à ce que j’ai entendu…

Sa voix tremblait, on sentait les larmes prêtes à jaillir.

— Il n’est que trop vrai, madame, reprit le maire.

Et en quelques mots il raconta dans quelles circonstances avait été découvert le cadavre.

Marie de Morlaines l’avait écouté sans l’interrompre. Quand il eut achevé, elle