Page:Les Mille et Une Nuits, trad. Galland, Le Normant, 1806, III.djvu/509

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HISTOIRE

DE

MARZAVAN, AVEC LA SUITE DE CELLE
DE CAMARALZAMAN.




La nourrice de la princesse de la Chine avoit un fils nommé Marzavan, frère de lait de la princesse , qu’elle avoit nourri et élevé avec elle. Leur amitié avoit été si grande pendant leur enfance, tout le temps qu’ils avaient été ensemble, qu’ils se traitoient de frère et de sœur, même après que leur âge un peu avancé eut obligé de les séparer.

Entre plusieurs sciences dont Marzavan avoit cultivé son esprit dès sa plus grande jeunesse, son inclination