Page:Les voyages advantureux de Fernand Mendez Pinto.djvu/348

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
330
Voyages Aduentureux

Toutesfois Nancaa ſe ſauua auec ſes trois fils, & accompagnée de quelques ſiens domeſtiques s’embarqua dans vne Lanteaa de rame, qui est vn petit vaiſſeau dans lequel elle fiſt en ſorte de ſe ſauuer à val la riuiere, en vn lieu qui eſtoit à ſeptante lieuës de là, où elle priſt terre auec ce peu de gens qui l’accompagnoient. Là meſme aſſiſtée de quelques autres qu’elle aſſembla depuis, elle ſe fortifia dans vne petite Iſle qui eſtoit au milieu de la riuiere, & qu’elle appella Pilauneie, qui ſignifie, Retraitte des pauures, en intention d’y acheuer le reſte de ſes iours à cultiuer la terre, & de s’y nourrir du trauail des ſiens, pource que, comme il eſt rapporté dans le meſme Chapitre, ce lieu n’eſtoit encore habité d’aucunes perſonnes. Or d’autant qu’il y auoit deſia cinq ans qu’elle viuoit en vn eſtat ſi miſerable & ſi pauure, le Tyran Silau, que le peuple n’aymoit du tout point, apprehendant que les trois ieunes Princes venans à eſtre grands, ne le debuſquaſſent de ce qu’il auoit iniuſtement vſurpé sur eux, ou du moins qu’ils ne l’inquietaſſent par des deſordres & des leuées de gens de guerre, à cauſe du droit qu’ils pretendroient auoir au Royaume, l’on tient qu’il enuoya en queſte apres eux vne flotte de trente Iengas de rames, où, à ce que l’on dit, il y auoit mil & ſix cens hommes. Durant que cela ſe paſſoit, Nancaa eut aduis des grandes forces qui s’en venoient fondre sur elle ; S’eſtant conſeillée à meſme temps touchant ce qu’elle auoit à faire, il fut reſolu de ne l’attendre en aucune façon que ce fuſt, pource que ſes fils eſtoient encore enfans, elle vne foible femme, ſes hommes en petit nombre, ſans armes, & dépourueus de tout ce qui leur eſtoit neceſſaire pour ſe defendre contre vn grand nombre d’ennemis ſi bien équippez. Ayant donc fait la reueuë de ſes gens, il ſe treuua qu’elle n’en auoit que mille & trois cent, deſquels ſeulement cinq cent eſtoient hommes, & tout le reste femmes & enfans, pour laquelle quantité de gens dans toute la riuiere il n’y auoit que trois petites Lanteaas, & vne Iangaa, où il ne pouuoit entrer que cent perſonnes. Alors Nancaa recognût bien que les vaiſſeaux n’eſtoient pas capables de porter tous les gens qu’elle auoit auec elle, & penſant au remede qu’elle