Page:Leury - Histoire de Rouyn.djvu/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


près de l’endroit où se trouve aujourd’hui la magnifique école catholique, des ouvriers commençaient la construction d’une grande bâtisse qui devait servir de cuisine ⁁et de refectoir pour les nombreux employés que la compagnie se proposait d’engager. ⁁C’est cette bâtisse ⁁qui devenue trop petite fut plu⁁s tard gracieusement donné⁁e par la compagnie et servit d’église pendant plusieurs années. Voilà le Noranda de 1924.

« L’histoirelotoitoi du Canada c’est en trois mots l’exploration, la lutte, l’évangélisation ». Ces paroles de G. Hanotaux ne peuvent-elles pas s’appliquer, ⁁d’une manière frappante,en particulier à tous nos camps miniers ?

Exploration, lutte, évangélisation, n’est-ce pas l’histoire de Timmins, de Val d’Or, de Rouyn exploration, lutte, violence font du peuple, N. évangélisation voilà l’occasion de l'égliseet de toutes nos villes minières.

L’Église pour sa part fidèle à sa mission a présidé à la naissance des villes sœurs ⁁de Rouyn et Noranda comme elle avait présidé à la naissance de la nation. ⁁ajouter paragraphe 3 à la fin A côté M. M du nom des Horne des Timmins l’histoire devra placer les Pelletier, les Theriault curés Mission chez les indiens et les coureurs de bois. Mission dans les camps forestiers, fondateurs, Mission dans les camps miniers.

Nous sommes vraiment comme le dit Georges Goyau « En présence de réalités religieuses. »

Aujourd’hui, trois clochers, modestes sans doute à côté des gigantesques cheminées de l’usine, indiquent les foyers de vie religieuse où les ouvriers de la mine viennent entendre les paroles de l’évangile et amasser des trésors non alléatoirs, mais assurés pour la vie éternelle.

C’est la réalité religieuse en marche.

Tels sont, après quinze ans, les souvenirs qui me sont restés de cette première messe à Rouyn.

Puis-je en terminant émettre un souhait ?

Les Autorités civiles de Rouyn et Noranda ne feraient-elles pas œuvre de saine politique et ⁁de patriotiottesme éclairé si elles coordonnaient leurs efforts pour conserver le camp Dumulon si bien dégagé sur sa pointe etpour en faire un ⁁petit musée régional ou les souvenirs des premiers jours pourraient