Page:Lissagaray - Histoire de la Commune de 1871, MS.djvu/484

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



uniquement préoccupés de dégager leur parole devant les électeurs.

À ces avocats qui tendaient le dos, ministres et nouvelles couches répondirent vertement : « Non, messieurs, dit Dufaure, ce n’était pas un mouvement communal, c’était dans ses idées, dans ses pensées, et même dans ses actes la révolution la plus radicale qui ait jamais été entreprise dans le monde. » Un ancien irréconciliable, nia que la République eût été menacée par l’Assemblée rurale : « Elle ne s’était signalée que par deux actes, l’élection du pouvoir exécutif et l’acceptation d’un cabinet républicain. » Dufaure célébra les Conseils de guerre, soutint que « toutes les règles avaient été suivies, tous les moyens employés pour assurer l’instruction la plus sérieuse, la plus complète de tous les procès, que les officiers s’étaient égalés aux meilleurs juges d’instruction. » L’amiral Fourichon, ministre de la Marine, nia que les forçats de la Commune fussent assimilés aux autres, raconta que le « déporté, plus heureux que les soldats, vivait au milieu des fleurs de son jardin. » Quelqu’un ayant dit : « On a rétabli la torture ! » cette délicieuse riposte lui fut faite : « C’est vous qui nous y mettez ! » Langlois, aussi enragé qu’au 19 Mars, criait dans les couloirs : « Point de grâce aux assassins ! »

Le 18 mai, 372 voix contre 50 refusèrent l’amnistie pleine et entière. Gambetta s’abstint. La commission repoussa les autres propositions, dit qu’il fallait s’en rapporter à la clémence du Gouvernement. On ne la chicana que pour la forme et un radical finit par dire : « Ce n’est point sur une question de générosité que nous nous défierons jamais du Gouvernement. » Toutes les propositions furent enterrées. Au Sénat, Victor Hugo défendit l’amnistie partielle : « Le poteau de Satory, Nouméa, 18 924 condamnés à la déportation simple et murée, les travaux forcés, le bagne à cinq mille lieues de la patrie, voilà de quelle façon la justice a châtié le 18 Mars — il oubliait les vingt mille fusillés — ; et quant au crime du 2 Décembre, qu’a fait la justice ? La justice lui a prêté serment. » Sa proposition ne fut même pas discutée.

Deux mois après, Mac-Mahon complétant la comédie