Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIOCÈSE MÉTROPOLITAIN DE SENS.

HISTOR. DE FRANCE. POUILLÉS, t

B

ILPRIYEEIE "ATIO :U.U :.

. Catalogue des bénéfices du diocèse, avec indication du revenu de chacun d’eux. Seconde moitié du xvii ! siècle. Ce catalogue est divisé par arcliiprétrés et comporte deux colonnes donnant, l’une le nom du bénéfice, l’autre le montant de son revenu. II est assurément postérieur à 1746, puisqu’il y est dit que "la chapelle ou prestimonie du château d’Everly a été fondée en iy46~. On en connait trois exemplaires

° Au grand séminaire de Sens, ms. in-4° de 3g8 pages ; ° A la bibliothèque de Sens, ms. n° ~g, in-4° de 3<t5 pages ; ° Aux archives départementales de l’Yonne, ms. coté G 5 71. . PoulUé du diocèse, xvur* siècle.

Manuscrit m-4° de 368 pages, n° 3 de la bibliothèque de Nemours. Cf. CfthJo~M des manuscrits (~M &[Mtoi/tCf/t :M publiques de France, t. VI, p. 212. Ce prétendu pouillé ne donne, parait-il, pour chaque hencHce, que l’indication du revenu. (Quesverset Stein, Pouillé de l’ancien diocèse de Sens, p. 6, note t.) . « Diocèse de Sens, distribué en archidiaconés, doyennes et conférences. 17 août i y8g. »

Manuscrit grand in-folio, de 67 pages, n° ~8 de la bibliothèque de Sens. Cf. Catalogue des manntcrtt ! des bibliothèques ~nMt~ttM de France, t. VI, p. 160. . Pouillé de l’ancien diocèse de Sens, publié d’après des manuscrits et des documents inédits, par Paul Quesvers et Henri Stein. » Paris, Meaux, Sens, Orléans, 1894, In-S~vm-~oy pages.

LE DIOCÈSE ET SES CIRCONSCRIPTIONS DIVISIONNAIRES. Le diocèse de Sens semble avoir gardé, du in" siècle au xvm°, les limites de la civitas &’HO/ !Hm du déclin de la période romaine ; mais on y rencontrait, vers son extrémité septentrionale, une double enclave, composée de six ou sept paroisses et qui, dépendant du diocèse de Paris, constituait le doyenné de Champeaux~.

La division du diocèse en cinq archidiaconés remonte vraisemblablement à l’époque franque, car chacun d’eux répondait à l’un des cinq pagi entre Les sept paroisses composant le doyenné

de Champeaux devaient appartenir originairement au diocèse de Sens (voir, plus loin,

p. Mi-Mu). On sait, d’autre part, que, postérieurement au x* siècle, le diocèse de Sens s’accrut, aux dépens du diocèse d’Orléans, dt’s deux paroisses de Courcelles-Ie-Roi et d’Estouy (t&fW., p. xxxvn).