Page:Louis Delaporte - Voyage d'exploration en Indo-Chine, tome 1.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

En faisant quelques pas de plus, on se trouve en présence de trois tours découronnées, mais importantes encore, qui constituent le monument principal.[1] Elles sont assises sur un soubassement élevé et construites en grès d’un beau choix. Un large escalier au milieu, deux escaliers étroits vis-à-vis des tours latérales qui sont d’une moindre élévation, aident à gravir le soubassement et conduisent aux portes d’entrée. Sur les faces perpendiculaires aux portes ouvertes, se trouvent de beaux modèles de cette ornementation de portes fermées dont nous avons déjà parlé. Aux angles des quatre faces et sur les côtés de toutes les portes sont sculptés des arabesques ; les hauts-reliefs représentent des femmes dans des niches ogivales. Le dessin est ferme, les saillies sont fortement accusées, et on est certainement en présence d’un monument des meilleurs temps.


Louis Delaporte - Voyage d'exploration en Indo-Chine, tome 1 (page 67 crop).jpg
Prohm ou brahma du Mont Crôm

En avant du soubassement et lui faisant face, sont quatre édicules voûtés, rangés sur une seule ligne. Les deux édicules intérieurs sont en grès ; les deux autres, sans doute d’une construction plus récente, sont en briques. Le jour se prend par des séries de petits trous en losange, percés dans la pierre et disposés en quinconces sur les trois faces fermées. Ce mode d’éclairage indique, d’après les habitants, que là étaient renfermés les trésors du sanctuaire.

Il y a trois murs d’enceinte en pierre de Bien-hoa très-rapprochés les uns des autres, surtout les deux murs extérieurs. Le couloir, formé par les deux murs intérieurs, est un peu plus large ; il était peut-être voûté et prenait jour sur l’autre par les percées que l’on voit encore dans le second mur. Ces trois enceintes reposent elles mêmes sur un soubasse-

  1. Voy. Atlas, 1re partie, planche XIV, le plan de ce monument.