Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 6.djvu/214

La bibliothèque libre.
Cette page a été validée par deux contributeurs.

que dans la suite

il y ait encore un ou plusieurs termes qui appartiennent à la suite mais il faut de plus que les termes des suites et communs avec soient placés au même rang c’est-à-dire que le terme de la suite et le terme correspondant de la suite soient compris l’un et l’autre dans la suite des résidus ème. Si cette double condition n’est pas remplie on en conclura que n’est point diviseur de

33. Supposons 2o que est diviseur de on trouvera semblablement que dans les deux suites

il devra se trouver deux termes correspondans qui soient compris l’un et l’autre dans la suite

Mais cette épreuve ne sera nécessaire que lorsque sera de la forme car on sait a priori (art. 10) que si le nombre premier est simplement de la forme dans laquelle n’est point divisible par ce nombre ne peut être diviseur de

Au moyen de ces deux épreuves on décidera aisément dans chaque cas particulier, si peut-être diviseur de ou de s’il ne divise ni l’un ni l’autre, on sera assuré qu’il doit être diviseur de

34. Soit par exemple nous aurons à examiner suc-