Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/319

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

RECHERCHES

SUR L’ACTION RÉCIPROQUE

DU SOUFRE ET DU CHARBON.

Par M. A. B. Berthollet.

L’action du soufre sur le charbon a été spécialement examinée par M. Lampadius et par MM. Clément et Desormes ; mais l’on trouve autant d’opposition entre les conséquences qu’ils ont tirées de leurs expériences qu’entre les vues dans lesquelles ils les ont entreprises. Dès 1796 M. Lampadius, pour évaluer le produit en soufre d’une pyrite martiale, la traitant à un grand feu avec du charbon, avoit remarqué la production d’un liquide très-évaporable dont Gréen a fait mention dans son Neues journal der physik, et que Van Mons a annoncé en 1797 dans le n°. 8 du Journal des pharmaciens de Paris. Quelques-unes des propriétés de cette