Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/321

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
306
Recherches sur l’action

carburé solide et de soufre carburé gazeux à deux produits, l’un concret et ayant l’apparence du soufre, l’autre aériforme ; qu’ils obtinrent dans des circonstances particulières.

Ainsi selon M Lampadius le résultat de l’action du soufre sur le charbon étoit un liquide composé d’hydrogène et de soufre, et selon MM. Clément et Desormes, c’étoit un liquide qui ne contenoit que du soufre et du carbone.

Une différence aussi grande dans la nature de produits obtenus des mêmes substances, étoit d’autant plus propre à inspirer des doutes, qu’il y avoit la plus grande analogie entre les propriétés qu’on a reconnues à l’un et à l’autre de ces liquides. Il paroît de plus peu vraisemblable qu’un liquide doué d’une tension plus forte que celle de l’éther, et, qui plus est, un gaz permanent, puissent être formés par la combinaison de deux corps solides, dont l’un est un des plus fixes que l’on connoisse. J’ai cru utile de dissiper l’obscurité que ces résultats contradictoires et peu satisfaisans répandent sur ce sujet, intimement lié à plusieurs des plus importantes déterminations de la chimie.

J’ai suivi le procédé indiqué par MM. Clément et Desormes, en n’apportant que de légères modifications à la disposition de l’appareil.