Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/53

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
38
Mémoire

je les convertis en une matière charboneuse dont je séparai les sels solubles en les faisant bouillir avec l’eau, et les corps insolubles, c’est-à-dire le phosphate de chaux et l’oxide de fer, en incinérant le résidu. La liqueur filtrée fut ensuite saturée d’acide nitrique à un degré donné pour déterminer la quantité de soude qu’elle contenoit : puis ayant trouvé par des moyens très-simples et qu’il est inutile de rapporter, celle d’acide sulfurique, phosphorique et muriatique existant dans les sels de soude que l’esprit-de-vin n’avoit point dissous, je conclus la quantité de chacun d’eux. Telle est la série d’expériences que j’ai faites avec assez de soin pour croire que 800 parties de bile son composées à-peu-près de

Eau 700. Quelquefois un peu plus.
Matière résineuse 24.
Picromel 60,5.
Matière jaune Quantité variable, ici supposée égale à 4.
Soude 4.
Phosphate de soude 2.
Muriate de soude 5,2.
Sulfate de soude 0,8.
Phosphate de chaux 1,2.
Oxide de fer Quelques traces.
———
800.