Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 2.djvu/83

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
77
Sur les gaz inflammables.

les produits de ces différens gaz, tous soumis à la même espèce d’analyse, et tous traités avec le même soin, on ne sera pas surpris des grandes différences qui se trouvent dans les analyses que différens chimistes en ont données, selon l’époque de l’opération où l’on a recueilli les gaz, selon le degré de chaleur, et probablement selon l’état du charbon dont on s’est servi.

J’avois dit (Mém. de l’Inst.) que 100 parties de gaz inflammable retiré sur la fin de l’opération, n’avoient formé que 10 parties d’acide carbonique. J’ai déja prévenu qu’une partie de l’acide carbonique a dû être déguisée dans le procédé dont je me servois ; cependant il est possible qu’on en obtienne une quantité encore plus petite. On a analysé la dernière portion de gaz qui s’est dégagé d’une opération, en augmentant la chaleur autant qu’il a été possible, et ce gaz n’a donné que 0,06 de son volume d’acide carbonique.

Si l’on compare la première et la dernière portion qui proviennent de chacune des deux opérations représentées dans le tableau, on voit que la dernière a une pesanteur spécifique moindre ; et l’analyse fait voir qu’elle contient beaucoup plus d’hydrogène que la première, et beaucoup moins d’oxigène.