Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de la Sonde), indissoluble, dissoluble ; les formalités qui l’ont accompagné ont varié à l’infini et sont devenues affaire de mode, rien de plus.

Il en sera de même dans la révolution qui se prépare. Cette révolution sera avant tout socialiste ou pour être plus exact, communiste, le socialisme n’étant plus que l’hypocrisie du communisme [1] ; la marche constante des hommes et des choses nous y mène inévitablement. Mais on est effrayé à la pensée de ce que serait un communisme codifié, ordonnancé par des législateurs dont chacun aurait son système fa-

  1. Si nous maintenons le mot, ce n’est pas sans faire encore expressément remarquer que nous entendons par là le transfert à la société tout entière de la propriété des moyens de production et d’échange, le moyen d’assurer l’existence à tous, mais non l’assujettissement de la pensée individuelle à la pensée du plus grand nombre. Quant à la « prise au tas », préconisée par Kropotkine, c’est-à-dire à la main mise indistinctement sur les produits, nous y voyons surtout un expédient révolutionnaire pendant une lutte de quelques jours, et plus tard seulement une conséquence de la surabondance dans la production.