Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pervertir, à créer ces affections anormales, onanisme, sodomie, saphisme. Combien de victimes faites par le couvent et le cloître ? La fougue des passions est moins dangereuse que l’isolement qui finit par hanter de rêves étranges le cerveau des jeunes gens, qui les livre aux pratiques honteuses et en fait des impuissants ou des névrosés.

Le libre choix, déterminant seul les unions, régénérera moralement et physiquement l’espèce humaine abêtie par l’ignorance, atrophiée par la misère et le vice, étiolée par un industrialisme effréné. Les Taïtiens, jadis le peuple le plus librement amoureux, constituaient une race superbe ; l’arrivée de missionnaires catholiques et protestants qui bouleversèrent leur manière de vivre et voulurent régulariser leurs unions, fut une des principales causes de la décadence physique et de la dépopulation.

On peut hardiment affirmer que la suppression de tous les liens conventionnels qui permettra de faire ouvertement et sans