Page:Marcet - L’économie politique en vingt-deux conversations, 1837.pdf/238

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
226
L’ÉCONOMIE POLITIQUE.

dance. Si, au Pérou et au Chili, l’exportation de l’indigo, du quinquina, et d’autres drogues était défendue, les Européens, qui les achètent, ne seraient pas les seuls à en souffrir ; les Américains seraient appauvris, faute d’emploi pour leur capital.


CAROLINE.

Tout cela est très-clair, j’en conviens. Mais quelle sûreté avons-nous que les marchands n’emploieront pas leurs capitaux dans le commerce extérieur, avant que la demande de l’intérieur soit pleinement satisfaite ?


MADAME B.

Cette sûreté résulte de la distribution naturelle du capital au taux commun des profits. Si le commerce extérieur employait plus de capital que le pays n’en peut épargner pour cet usage, la demande de capital croîtrait dans l’intérieur ; elle éleverait les profits du commerce intérieur ; et bientôt la tentation de partager ces profits élevés rendrait à ce commerce le capital qu’on lui aurait enlevé sans nécessité.


CAROLINE.

Quel excellent moyen ce taux des profits fournit pour juger de l’emploi du capital, qui est le plus avantageux à la communauté ! Lors donc que le commerce extérieur offre de plus grands profits que l’intérieur, cela prouve qu’il y a, dans cette branche d’industrie, une plus grande demande de capital ?


MADAME B.

Oui ; cela prouve que le pays possède un surplus de produit agricole ou fabriqué, que l’on ne peut pas vendre au marché de l’intérieur ; et si les propriétaires de ce surplus ne pouvaient pas l’échanger contre des marchandises étrangères, il cesserait dans la suite d’être produit, et ceux qui auraient travaillé à le produire seraient mis hors d’activité.

Les premières marchandises qu’un pays exporte sont ordinairement ses produits agricoles, qu’il échange contre des ouvrages fabriqués. Tel est encore le commerce des États-Unis, parce qu’ils sont un pays nouveau. Tel est aussi celui de la Pologne et de la Russie, parce que ces pays-là ont fait des progrès plus lents en richesse et