Page:Marco Polo et al. - Deux voyages en Asie au XIIIe siècle, 1888.djvu/159

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


marchandises. La terre est assez fertile. Ils racontent une chose admirable de leur terre : ils disent qu’il y a un grand lac, formé par la chute des eaux des montagnes, qu’ils appellent communément mer de Chelucelam[1]. Ce lac a environ six cent milles ; toute l’année il ne donne de poisson que le carême jusqu’au samedi saint ; ce lac est éloigné de toutes autres eaux de douze milles.

XV
Du royaume de Mosul.


Le royaume de Mosul est à l’orient ; il touche en partie à l’Arménie Majeure. Les Arabes l’habitent, qui sont mahométans ; il y a aussi beaucoup de chrétiens, divisés en nestoriens et jacobins[2], qui ont un grand pa-

  1. La mer Caspienne, qui, mal connue à cette époque, était l’objet de maintes légendes.
  2. Nestorius, Syrien qui occupa le siège épiscopal de Constantinople au commencement du cinquième siècle, fut le promoteur d’une doctrine portant particulièrement sur le dogme relatif à la nature divine et humaine du Rédempteur. Il enseignait qu’il y avait en Jésus-Christ deux personnes, Dieu et l’homme, que l’homme était né de la Vierge Marie et non de Dieu ; d’où il résultait qu’il n’y avait point d’union personnelle entre le Verbe divin et la nature humaine, et que, par conséquent, entre Dieu et l’homme dans le Christ il n’y avait qu’une union morale analogue à celle qui existe entre chaque juste et Dieu, mais seulement à un degré plus éminent. Ces propositions, qui de fait constituaient la négation du caractère absolument divin de Jésus-Christ, dogmatiquement reconnu par l’Église romaine, causèrent de grands troubles dans la chrétienté. Plusieurs conciles condamnèrent l’erreur de Nestorius, qui fut déposé de son siège, puis relégué d’abord à Petra et ensuite dans une oasis de Libye, où il mourut sans avoir abjuré sa doctrine. Mais les idées de Nestorius avaient laissé de nombreux adeptes. Proscrits par les empereurs, les nestoriens se retirèrent dans l’empire des Perses, où ils furent bien accueillis, et fondèrent à Séleucie d’abord, puis à Mossoul, un patriarcat très florissant. De là leur doctrine se répandit de plus en plus sur tous les points de l’Orient, ce qui explique que Marco Polo signale, comme nous le verrons, l’existence de chrétiens nestoriens presque jusqu’au cœur de l’empire mongol. – Les jacobins ou jacobites sont ainsi nommés comme disciples du moine Jacques Zanzale, qui au milieu du sixième siècle, étant évêque d’Édesse, remit en honneur la doctrine d’Eutychès. Celui-ci, contemporain et adversaire de Nestorius, professait qu’en Jésus-Christ la nature divine avait absorbé et détruit la nature humaine. La doctrine des eutychéens ou monophysites fut condamnée par le concile de Chalcédoine en 451.