Page:Marguerite de Navarre - L’Heptaméron, éd. Lincy & Montaiglon, tome II.djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



O amour forte,

Qui ceste porte

Par regret m'as faict passer,

Faictz que en ce lieu,

De prier Dieu

Je ne me puisse lasser;

Car nostre amour mutuelle

Sera tant spirituelle,

Que Dieu s'en contentera.

Que dira-elle, etc.

Laissons les biens

Qui sont liens

Plus durs à rompre que fer;

Quictons la gloire

Qui l'ame noire

Par orgueil mene en enfer;

Fuyons la concupiscence,

Prenons la chaste innocence

Que Jesus nous donnera.

Que dira-elle, etc.

Viens donques, amye,

Ne tarde mye

Après ton parfaict amy;

Ne crains à prendre

L'habit de cendre,

Fuyant ce monde ennemy:

Car, d'amityé vive et forte,

De sa cendre fault que sorte

Le phoenix qui durera.

Que dira-elle, etc.