Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome I.djvu/285

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
235
rédemption

trouvent trois chapelles. Celle du milieu est dédiée à Notre-Dame de Pitié. Au-dessous de son autel de marbre blanc est couchée la statue du Christ au tombeau, et, près de là, se trouve une Pietà signée Fontan, 1894. La Vierge de douleur se penche sur le corps de Jésus. À gauche et à droite deux anges agenouillés, aux ailes déployées et aux amples tuniques. Trois vitraux éclairent cette chapelle ; celui du milieu représente l’Agonie, la flagellation, le Portement de croix et le Couronnement d’épines de Notre-Seigneur ; ceux des côtés rappellent les sept principales douleurs de la Sainte-Vierge, savoir : 1° Notre-Dame de Pitié ; 2° l’Apparition de l’Ange à saint Joseph ; la Prophétie du vieillard Siméon ; 3° la Présentation de Jésus au temple ; 4° Jésus est perdu à l’âge de douze ans ; 5° le Sauveur rencontre sa Mère ; 6° Longin perce le cœur de Jésus ; 7" la Mise au tombeau du Sauveur.

Notre-Dame de Compassion, par Fontan.

À droite s’ouvre la chapelle Saint-Louis de Gonzague. L’autel est surmonté de la statue du saint, et sur les côtés sont placées les statues de saint Antoine de Padoue et de saint Germain. Le vitrail du milieu, représente : 1° la première communion de saint Louis ; 2° l’adieu de saint Louis à ses parents ; 3° sa mort ; 4" sa canonisation. Celui de droite rappelle la vie du bienheureux de La Salle : 1° le saint donne sa règle aux Frères ; 2° sa