Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
149
notre-dame de la platière

Simon Barbier, décédé la veille, « affligé de la malladie contagieuse ». Le 6 juin 1635, noble Claude Gombet, capitaine au quartier de la Pêcherie « esmu de dévotion et pietté, a faict construire et œdiffier le tabernacle à ses frais et despantz, lequel est posé sur le grand autel de céans… Le premier jour du moys daoust 1635, le couver de la tour du prieuré a esté mis à bas, lequel estait de lauteur presque de quarante pied de Roy, tout de fer blanc ; mais la crainte que l’on a eu d’une ruine totalle du dit couver, a faict que l’on la ressindé et diminué, pour plus grande sûreté, tant de la ditte cour que des deux corps de logis ausquelz scert la dilte tour de montée et dessanlte : le tout au frais et despantz de… messeigneurs Humbert-Louys Dupuget, prieur dudit prieuré. L’an mil six cent quarante et un, le huictième jour du moys de may, veille de l’Assantion de Notre Segnieur, Messire Humbert-Louys Dupuget, religieux de l’ordre de saint Ruff et prieur du prieuré convantuel de Notre Dame de La Plattyere à Lyon, du dit ordre de saint Ruff, a faict mettre et pozer les deux figures a dextre et senestre du crucifix placé sur lantrée et principalle porte du cœur de la ditte église : sçavoir celle de Notre Dame et celle du bien aymé saint Jehan l’Évangeliste et dissiple de Notre Sauveur ; lesquelles figures ont esté eslabourrée et construictte par Me Anthoyne Perrier, très escellant sculpteur, lequel avait desja faict le susallégué crucifix. » Le 20 octobre 1641, le même prieur Louis Dupuget bénit la nouvelle chapelle de Notre-Dame de Lorette « novellement construitte dans l’enclos de la nef de leglise, au lieu et place où estait l’entrée de la grande et principalle portte de laditte église, laquelle chapelle estoit dès longues années érigiée dans la ditte église, et pour aggrendir la nef et pour la commodité des assistants et parrochiens a esté trasporttée dans le lieu susallégué ». Le 3 juin 1643, Claude Combet a fait encore présent d’un « eau-bénitier dargent avec lasperges aussi dargent, le tout pesant la quantitté de quattre mars et six onces dargent, revenant au prix et somme de deux cents et treize livres. » On relève, entre les actes de baptême du 12 et du 14 mai 1644, la notice suivante : « Premier en l’année mil six cent quinze et le sixzième jour du moys dapvril, messire Louys (sic) a commencé à travailler ; et le dexzième du dit il a achevé ces eschaffaulx tant dedans ledit doucher que par dehors, ayant mis par dehors ledit doucher un sercle detine pesant qualtre-vingt livres et avec icelluyila prinsla carrure du sommet du doucher, qui est de deux pieds quattre pouces ; et, le 15 dudit moys, il a pozé la pierre du sommet dudit doucher, laquelle peze 400 : 63 livres, avec un sertain affaneur appelé Claudel Courceu ; et le 16 dudit moys il a pozé la croix, laquelle peze 155 livres ; et le 21 dudit moys il a pozé le poullet, lequel contient en cavité deux posts et demy, mezure de Lyon, et pour plomber laditte croix il a fallu quattre vingt huict livres de plomb ; le tout pour la gloire de nostre créateur. » Le 15 novembre 1644, décès de Louis-Humbert Dupuget, prieur de La Platière « aagé de 59 et tant dannés, lequel a possédé le dit prieuré lespasse de 17 et tant dannés ». « L’an mil six cent quarante neuf et le vinte-quatrième jour dû moys de novembre, par grand accident et malleuheur, toute la veyzelle et argenlerye de leglise de céans a esté voilée et desroubée dans la chambre du sieur sacristain, entre les huict et neuf heures du soir ; sçavoir : une grande croix dargent, donée par feu M. le thresorier Gal' de France Chomel, du prix de 50 escus ou env. ; une