Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/491

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
467
saint-bonaventure

sur sa viole par un ange ; 4° la prédication aux oiseaux.

Le vitrail de sainte Élisabeth à Saint-Bonaventure, d’après les cartons du peintre P. Borel. 1er fragment.

La clôture de pierre, en style gothique flamboyant, sort du ciseau de Vaganay ; l’autel et le retable sont les parties principales ; ouvrage de M. Lagneau, menuisier à Messimy, près Montmerle, sur les dessins de M. Louis Benoît ; le groupe de saint François, que le Christ baise, en se détachant de sa croix, les statues des deux niches latérales, saint Bon aventure et saint Bernardin de Sienne, ont été sculptées par M. Fontan, lauréat de la grande médaille du Salon de Lyon de 1889. Le bas-relief, au-devant du tombeau, don de M. Wolf, figure sainte Claire, agenouillée auprès de la dépouille du Patriarche, et approchant une main timide d’une des blessures des sacrés stigmates. C’est la reproduction par M. Chenevay de la même scène, qu’on voyait, dans la chapelle des Pères Franciscains, rue des Fourneaux, à Paris, de la composition de Mme Tercuire, statuaire qui revendiqua ses droits d’auteur par papier timbré.

Libéré de la dette, que sa piété lui avait imposée à l’égard de saint François, M. Méchin ne tarda pas à se décider à honorer d’un pareil hommage l’époux de la Mère de Dieu, le