Page:Marx et Engels - Le manifeste communiste, I.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Pologne. La démocratie allemande devrait avoir à cœur de faire cesser cette tyrannie, qui est une honte pour l’Allemagne.

M. Tedesco, de Liège, dans un discours énergique, a remercié les combattants polonais de 1830 pour avoir hautement proclamé le principe d’insurrection. Son discours, traduit par M. Schapper, a été chaleureusement applaudi.

Après quelques paroles de M. Charles Keen, le colonel Oborski a répondu au nom des Polonais.

M. Wilson, ouvrier anglais, qui par son opposition vigoureuse a tout récemment presque entraîné la dissolution d’un meeting de la ligue internationale, a, le dernier, harangué rassemblée.

Sur la proposition de MM. Harney et Engels, trois salves d’applaudissements ont été décernées aux trois grands journaux démocratiques de l’Europe : la Réforme, le Northern Star et le Journal allemand de Bruxelles[1] ; sur la proposition de M. Schapper, trois groans ont été décrétés aux trois journaux anti-démocratiques : le Journal des Débats, le Times, et la Gazette d’Augsbourg.

Le meeting s’est terminé au chant de la Marseillaise, chantée par toute l’assemblée, debout et la tête découverte.

  1. Karl Marx et Engels y écrivaient ; et il est fait très régulièrement, et sans doute par l’entremise d’Engels des extraits du Journal allemand de Bruxelles dans la Réforme de Paris, depuis 1847.