Page:Mary Summer - Histoire du Bouddha Sakya-Mouni, 1874.djvu/132

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


implorèrent la faveur d’embrasser la vie religieuse. Pour montrer leur mépris des vanités, ils supplièrent le Bouddha de conférer d’abord les ordres au barbier Oupali. Ce jour-là, on vit les princes d’une famille royale s’incliner devant un homme du peuple, et lui faire humblement la révérence, parce qu’il avait été ordonné avant eux. Ainsi se modifiait le vieux monde védique ; une année de prédication avait suffi pour ébranler la plus orgueilleuse des aristocraties.

    lexandre, gouvernaient, à tour de rôle, une sorte de république. Il n’y a rien de nouveau en ce monde.