Page:Mary Summer - Histoire du Bouddha Sakya-Mouni, 1874.djvu/217

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


M. Alex. Cunningham « The Bhilsa topes, » la figure de ces monuments et celle des objets qu’ils renfermaient, 117.


Tchakravartin ou monarque universel, 172.

Tchamara, éventail ou chasse-mouche fait avec la queue d’un yak ; c’est un des ustensiles employés dans les sacrifices, 6.

Tchandaka, l’écuyer de Sâkya-Mouni, 50, 55.

Terre (la déesse de la), s’appelait Sthâvarâ, c’est-à-dire « fixe, immobile, » 68.

— Rend témoignage des mérites du Bouddha, 69.

Tirthakas, Tîrthikas, ou Tîrthyas, ascètes brahmaniques opposés à Sâkya, 61.

Disputent avec lui à qui opérerait les miracles les plus convaincants, 143.

Tchâitya, nom général donné aux monuments consacrés par les dépôts qu’ils renferment, tels que des reliques ou des objets qui ont servi à un Bouddha ou à un saint.

Ce nom est quelquefois confondu, à tort, avec celui de Tope. C’est ainsi qu’un arbre auquel est attachée une statue du Bouddha, est un Tchâitya, mais non un Tope, qui est une construction, 53.

Touchita, le ciel, 12, 14, 82.

Le sixième étage de la première des sept sphères célestes superposées, formant ensemble trente-quatre étages, de la manière suivante :

La première sphère, où l’on est encore soumis aux désirs, compte huit étages
8
La seconde sphère, celle de la première contemplation en compte
4
La troisième, de la deuxième contemplation, en compte
3
La quatrième sphère, qui est celle de la troisième contemplation, en a
3