Page:Mary Summer - Histoire du Bouddha Sakya-Mouni, 1874.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


yeux, vous ne verrez pas la lampe du monde, la perle des Bouddhas. »

Et l’ermite, saluant le roi, s’en retourna au désert par la route qu’il avait prise pour venir à Kapilavastou.