Page:Massé - À vau-le-nordet, 1935.djvu/58

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
56
à vau-le-nordet

L’expression n’est peut-être pas strictement parlementaire, mais il n’y a pas à dissimuler que le distingué découvreur mentait comme un arracheur de dents. Au surplus et bien que les journaux ne fussent pas répandus alors, il finit par être lui-même découvert et il n’osa jamais plus se remontrer dans nos parages.

Mais à quoi bon s’attarder plus longtemps aux faits et gestes d’un homme dont la personnalité, en somme, n’est pas très reluisante, dont le principal titre à l’attention est plutôt précaire et dont la renommée de premier occupant, demain peut-être éclipsée par Cabot sacré découvreur par autorité de justice, s’évanouira dans l’oubli comme une vaine fumée…