Page:Massenet - Mes souvenirs, 1912.djvu/313

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


MES DISCOURS




INAUGURATION DE LA STATUE DE MEHUL


2 octobre 1892.



Discours de Massenet, membre de l’Institut,
au nom de l’Académie des Beaux-Arts.


Messieurs,

Nous sommes à une époque où chaque pays, chaque coin de terre, tient à honneur de glorifier dans le marbre ou dans le bronze les hommes célèbres qu’il a vus naître.

Cela vaut mieux assurément qu’une coupable indifférence pour ceux dont la patrie a le droit de s’enorgueillir.

Cependant, dans le nombre des statues qu’on a élevées en ces derniers temps, peut-être quelques-unes l’ont-elles été avec précipitation, comme sous le coup d’une admiration trop hâtive. Ce n’est pas le reproche qu’on pourra adresser à celle de votre Méhul, le fier et mâle artiste dont nous voyons ici la noble image.