Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/99

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Quoi qu’il en soit, fusils, sabres et drapeau furent remis à la police, puis les Constitutionnels allèrent saccager l’imprimerie du Vindicator, rue Sainte-Thérèse.

Les Fils de la liberté avaient vécu, car sans beaucoup tarder « ses chefs furent jetés en prison » et la rébellion commença en divers endroits.

Rappelons qu’il exista une succursale des Fils de la liberté à Québec et que le président fut Augustin-Norbert Morin. Ce groupe fit peu de bruit, car M. Morin « valait peu comme chef… il était trop doux et trop poli ! »

« Antoine Fournier fut l’un des membres les plus ardents de la société dans la capitale. C’est lui qui favorisa l’évasion des prisonniers américains Dodge et Theller détenus à la citadelle de Québec. »

LES CHASSEURS.

La dispersion des Fils de la liberté ne mit pas fin à l’insurrection. Les nombreux patriotes qui avaient traversé la frontière conservaient encore l’espoir de libérer leur