Page:Michel - Essai sur la décoration extérieure des livres, 1878.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dans l’intérieur du livre, ne tardèrent pas à paraître lourds comme fers[1] pour l’extérieur, où ils donnent en or des masses trop grandes ; aussi chercha-t-on à les allégir. Nous les voyons très-employés dans les Reliures contemporaines de Grolier ; leurs contours sont restés les mêmes, mais ils se sont transformés en ces fers azurés qui sont une des marques distinctives de cette époque.


Fer italien.
Fer italien.


D’autres artistes ne se contentèrent pas de cette modification, ils les évidèrent entièrement ; nous n’en retrouvons plus que les contours, le trait. Ces fers sont appelés fers à filets.


Fers azurés. Fers à filets.
Fers azurés. Fers à filets.


C’est à ces deux écoles parallèles qu’appartient la plus grande partie des volumes de la bibliothèque de Grolier ;

  1. On appelle fers des motifs gravés sur des tiges de cuivre ; disposés de mille façons différentes, ils servent à former la décoration du livre.