Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/338

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
336
LES SOLDATS DE LA RÉVOLUTION

par ses demandes incessantes, était l’horreur des bureaux. Il donna sa démission.

La fraternité qu’ils avaient pour l’étranger, il va sans dire qu’ils l’avaient entre eux. Le respect de Marceau pour Kléber, Kléber le rendait à Canclaux. La défense morale, la cordialité mutuelle fut admirable dans l’armée du Rhin. Elle vivait d’une même âme. Tous ses chefs, Dubayet, Vimeux, Haxo, Beaupuy, Kléber, furent un faisceau d’amis. Joignons-y leur représentant chéri, Merlin de Thionville, toujours à l’avant-garde, et qui ne se fût pas consolé de manquer un combat.