Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/460

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
458
LES SOLDATS DE LA RÉVOLUTION

X


La Rome antique n’a pas vu un triomphe comme celui dont la Rome moderne offrit le spectacle, le 30 avril au soir. C’était le baptême de la République, sa vraie fondation.

Ceux qui revenaient du combat virent, en rentrant dans Rome, tout le peuple qui les saluait ; et le peuple de tous les siècles, les ombres des héros, les générations de l’Antiquité ! Ils rentrèrent sous une pluie de fleurs. Des cris de joie et de bénédiction, des vivats frénétiques éclataient des fenêtres. Les dames, descendues sur les places, recevaient les vainqueurs avec les palmes et les lauriers, ravissantes de joie et de larmes.