Page:Mirbeau - Les Écrivains (première série).djvu/191

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


M. Édouard Noël qui leur refuse des billets de faveur pour l’Opéra-Comique. « Sus à M. Édouard Noël », tel est le cri de guerre. Et ils s’étonnent que le public indifférent ne se demande pas : « Mais qui donc est ce M. Édouard Noël, par qui la littérature est servie, et qui est un si fâcheux empêchement à l’évolution de l’art nouveau ? Et quand donc sera-t-il écrabouillé définitivement ? »

Ces jeunes-là me feraient presque aimer les vieux Sarcey. Octave Mirbfau, Le Figaro, 26 septembre 1890