Page:Montesquieu - Pensées et Fragments inédits, t2, 1901.djvu/575

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Page 283, ligne 20. — Il s’agit ici de Frédéric-Guillaume I", second roi de Prusse (1718-1740).

Page 283, lignes 22 et 23. — Les mots dont parle Plutarque (Vie de Pyrrhus) ont été ajoutés après coup entre les lignes, et visent le chap. vm de la Vie citée.

Page 283, note 1. —Voyez l’Esprit des Lois, liv. VIII, chap. IX.

Page 284, lignes 3 et 4. — Il s’agit ici de Frédéric II et de l’Examen du « Prince > de Machiavel, qui devaient (l’un par l’autre): < ramener le Genre humain à la vertu > (Préface de l’Éditeur). — Le mot nouveau a été ajouté après coup.

Page 284, ligne 9. — Les mots // est ont été ajoutés après coup.

Page 285, ligne 5. — Les mots s’y jette ont été ajoutés après coup.

Page 286, lignes 2 et 3. — Sous les ordres du général Steinbock, les Suédois battirent les Danois, à Helsinborg, le 10 mars 1710.

Page 286, note 1. — Les Réflexions sur quelques Princes de Montesquieu commencent par l’alinéa qu’il dit avoir mis « dans le Journal* (Voyez ses Mélanges inédits, page 171).

Page 287, lignes g et 10. — Jean-Reinhold Patkul (1660-1707), noble Livonien, qui avait abandonné le parti de la Suède, fut livré à Charles XII par Auguste III, électeur de Saxe, et condamné à être roué et écartelé.

Page 287, ligne 16. — Il y avait d’abord: «force immense, mais.

Page 287, ligne 17. — Le mot roi a été ajouté après coup.

Page 287, note 1.— Voytzl ’ Esprit des Lois, liv. X, chap. xm.

Page 290, lignes 15 à 17. — Montesquieu fait ici allusion aux complots du parti des Bonnets contre le parti des Chapeaux, sous le règne de Frédéric I".

Page 290, ligne 18. — Montesquieu modifie, en le citant, le vers bien connu de Lucrèce, De la Nature des Choses, liv. I",

V. 102.

Page 290, lignes 29, et page 291, ligne 1. — En 1680 et après, Charles XI, roi de Suède, fit rendre aux Nobles les domaines de la Couronne qu’ils possédaient plus ou moins régulièrement.

Page 291, lignes 6 et 7. — Les Suédois perdirent une grande partie de la Finlande dans la guerre qu’ils firent aux Russes, de 1741 à 1743, et qui aboutit au traité d’Abo.

Page 291, ligne 19.— C’est saint Eric, roi de Suède (n551160), qui convertit la Finlande.