Page:Montfort - Un cœur vierge.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aimable avec moi. Mais enfin je ne veux pas l’encombrer ; tout de même on n’est plus chez soi, quand on loge un étranger… Si j’essayais d’habiter dans le grand fort ?… J’en parlerai à Toussaint à son retour. Je ferai un petit don à la commune, et le maire m’accordera peut-être l’autorisation ?…