Page:Mussotte - De la cellule normale et pathologique.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


musculeux. Par conséquent, l’ovule devra créer de prime-abord des cellules nerveuses, musculeuses, etc. Comment se fait-il que celles-ci, filles d’une cellule identique, jouissent de la propriété de se tranformer ? On se demande quelles sont les modifications, les phénomènes que chacune va subir pour pouvoir constituer des tissus si différents ? Une seule explication plausible se présente : l’ovule, pour se développer, prend ses sucs nourriciers dans le sein de la mère ; au moment où il subit le phénomène de la segmentation, il tient déjà à la matrice ; la mère lui envoie son propre sang ; c’est dans ce dernier que chaque cellule prend les éléments divers qui la rendent apte à la création des différents tissus. L’œuf des oiseaux, qui représente encore une cellule primordiale, n’est pas greffé, comme l’ovule, dans le sein de la mère, et ne peut, par conséquent, en tirer sa nourriture ; mais la nature prévoyante a entouré le jaune ou véritable cellule d’un liquide albumineux nourricier, et c’est dans ce liquide que les cellules qui se seront formées par la segmentation de la moitié du jaune, puiseront les diverses substances nécessaires à leur développement, pour que chacune soit le point de départ du tissu qu’elle doit former.


Théorie cellulaire et génération spontanée des cellules.


Nous venons de voir comment la création des cellules peut se faire dans le sein de l’ovule. Cette action a fait dire