Page:Myrand - Noëls anciens de la Nouvelle-France, 1899.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
21
NOËLS ANCIENS

paya ses frais d’auberge au village, son voyage à Londres et son passage à bord du premier navire appareillant pour le Canada.

Il débarqua à Québec le 26 juin 1794, et se retira au séminaire. Le premier octobre suivant, il alla résider chez les Jésuites. Il fut curé de la paroisse des Écureuils, de 1795 à 1806. De 1806 à 1832 — vingt-six ans — il fut le chapelain des religieuses Ursulines à Québec. Ce fut durant ce long séjour au monastère qu’il prépara son Recueil de Cantiques à l’usage du Diocèse de Québec, en reconnaissance du fraternel accueil qu’il avait reçu au pays. [1]

Son précieux Recueil, qu’il publia, en 1819, sous le voile de l’anonymat, nous a conservé le texte du noël chanté à Québec, la nuit du 25 décembre 1646, dans cette chapelle temporaire [2] dont j’ai parlé et qui se

  1. Devenu aveugle, Jean-Denis Daulé se retira à l’Ancienne Lorette, chez M. François-Xavier Gilbert, instituteur, son protégé, où il mourut, le 16 novembre 1852, à l’âge patriarcal de 86 ans.

    Jean-Denis Daulé naquit à Paris, rue St-Eustache, en novembre 1765. Son père, Jean Daulé, venait de la Picardie où il était cultivateur. À l’époque de la naissance de leur enfant, Jean Daulé et sa femme, — Ony, servaient comme domestiques dans une grande maison, dont le maître, quelques années plus tard, leur accorda une pension qui leur permit de vivre honorablement. Jean-Denis Daulé entra au Séminaire des Pauvres que l’on appelait ainsi pour le distinguer d’un autre où la noblesse seule recevait l’instruction. Il fit un brillant cours d’études et, au sortir du collège, il embrassa l’état ecclésiastique. Jean-Denis Daulé fut ordonné prêtre à l’âge de 25 ans et vécut au Séminaire des Pauvres jusqu’à son départ de France. En 1792, la Convention forçant le clergé à reconnaître la constitution civile, Daulé, qui refusait d’être assermenté, quitta secrètement Paris, et se rendit à Rouen, chez son beau-frère. Filé par la police révolutionnaire, il s’enfuit à Calais d’où il traversa en Angleterre.

  2. Toutefois cette chapelle temporaire servit au culte pendant plus de seize années, du 14 juin 1640 au 24 décembre 1656, et dix-sept Fêtes de Noël y furent célébrées. Cette chapelle était placée sous le vocable de L’Immaculée Conception, comme l’at-