Page:NRF 1909 12.djvu/90

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


5 I2

��TEXTES

��Quiconque ose, sans être agité par ce délire qui vient des Muses, approcher du sanctuaire de la poésie, qui- conque se persuade que Part suffira pour le rendre poète, restera toujours bien loin de la perfection; et toujours la poésie des sages sera éclipsée par les chants qui respirent une divine folie.

Platon.

��V habitude de i ordre dans les idées est pour toi la seule route au bonheur; et pour y arriver, l'ordre dans tout le reste, même dans les choses les plus indifférentes, est nécessaire.

Delacroix.

�� �