Page:NRF 5.djvu/794

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


yftfr' LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

��III

��Beaux paysages qui passez Dans le cadre de la portière^ Vous enchantez mes yeux lassés.

Sur les collineSy la lumière Pose ses nimbes transparents^ Dans Vauhe à peine printanière.

O douceur — tandis çue^ longtemps^ Moiyje songe à d'autres voyages —

De voir passer dans le printemps D'aussi délicates images !

�� �