Page:NRF 7.djvu/504

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


49^ LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

pour Cythère^ Rodin découvre une action ; écoutez comment il l'explique :

" Dans ce chef-d'œuvre dit-il, Vaction si vous voulez bien y prendre garde, part du premier plan tout à fait à droite, pour aboutir au fond tout à fait à gauche.

" Ce qu'on aperçoit d'abord sur le devant du tableau... c'est un groupe composé d'une jeune femme et de son adorateur... Agenouillé, il supplie ardemment la belle de se laisser convaincre. Mais elle lui oppose une indifférence peut-être feinte etc. etc.

" A côté d'eux, est un petit amour assis, cul nu, sur son carquois. Il trouve que la jeune femme tarde beaucoup et il la tire par la jupe pour l'inviter à être moins insensible. Mais jusqu'à présent le bâton du pèlerin et le bréviaire d'amour gisent encore à terre. Ceci est une première scène.

" En voici une seconde. A gauche est un autre couple. L'amante accepte la main qu'on lui tend pour l'aider à se lever.

" Plus loin, troisième scène. L'homme prend sa maîtresse par la taille pour l'entraîner. Elle se tourne vers ses compagnes dont le retard la rend elle-même un peu confuse et elle se laisse emmener avec une passivité consentante.

" Maintenant les amants descendent sur la grève, et tout à fait d'accord, ils se poussent en riant vers la barque; les hommes n'ont même plus besoin d'user de prière : ce sont les femmes qui s'accrochent à eux.

"Enfin les pèlerins font monter leurs amies dans la nacelle... Les nautoniers appuyés sur leurs rames sont prêts à s'en servir. Et déjà portés par la brise, de petits amours voltigeant guident les voyageurs vers l'île d'azur qui émerge à l'horizon. "

" Nous voyons donc, conclut Rodin, qu'un artiste peut quand il lui plaît représenter non seulement des gestes passa- gers, mais une longue action.

" Il lui suffit, pour y réussir, de disposer ses personnages de manière que le spectateur voie d'abord ceux qui commencent

�� �