Page:NRF 7.djvu/871

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA LITTÉRATURE 865

romantique dont M. Barrés a depuis ramené sous des dehors plus lisses la franchise et la véhémence, et puis un stj^le solide- ment classique, dont il n'a pas dépassé la belle ampleur, les poumons jeunes, la musique grave. Cette époque d'Un Amateur d^Jmes, du Bourgeois de Bruges, des Derniers jours du Tasse, voilà je crois celle qui, par la pleine pâte de sa matière, eût fourni sur l'Espagne un livre parfait.

Le fonds sentimental en eût certes été le même, et Grcco nous rend ces motifs vivaces qui sont demeurés pour M. Barrés l'ornement et le nerf d'une âme lucidement passionnée, qu'un sens aiguisé des analogies lui fait imaginer comme espagnols, et qui se ramènent à " ce qui est le propre de l'Espagne, la tendance à l'exaltation des sentiments. "

Quand il écrivait les vigoureuses scènes parlementaires de Leurs Figures, c'est à des sensations espagnoles qu'il demandait cette exaltation des sentiments, qui fait si dramatique dans son livre la journée de M. Jules Delahaye. Quels effets il a su tirer d'une image, celle de la course de taureaux, et comme on sent ici, pour lui, les deux spectacles consubstantiels de la même passion ! Comme, de lui permettre la cruauté, de la lui révéler nécessaire, il sait à l'Espagne un gré de romantique clairvoyant ! C'est d'une histoire espagnole qu'il illustre, dans Du Sang, ceci : " Une vraie haine emporte tout ; c'est dans l'âme une reine absolue devant qui disparaissent tous autres sentiments. Et entre toutes les haines, la plus intense, la plus belle, la reine des reines enfin, c'est celle qu'exhalent les guerres civiles et que j'entrevis, en décembre 1892, aux couloirs du Palais- Bourbon. " Ensuite, il a trouvé, pour s'émouvoir, des raisons plus fines et plus calmes, et il a mis ses Amitiés Françaises sous le patronage d'Antigone, née pour partager l'amitié et non la haine. Au printemps de 1892 il lui plaisait d'imaginer, comme un de ses possibles, une Bérénice de Tolède, plus savoureuse et plus âpre que la Bérénice d'Aiguës Mortes. " Au lieu d'être une de celles que goûtent les esprits fatigués, tu aurais été pressée

�� �