Page:Oligny - Le Talisman du pharaon, 1929.djvu/94

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XVIII

TÉNACITÉ TEUTONNE


Les jours passaient, et malgré ses opiniâtres recherches, Pierre de Kervaleck n’avait rien trouvé.

Parfois, malgré tout son enthousiasme, le savant se décourageait. Cet anneau antique, enfoui au bord du Nil depuis tant de siècles devait être depuis longtemps disparu. Le fleuve qui inonde ses rives chaque année devait avoir mis au jour la cachette et emporté la bague dans le reflux de ses eaux vertes…

Mais Yvaine et Sélim, que leur amour rendait optimistes, redonnaient espoir au savant qui, au contact de leur espérance et de la franche gaîté de leur jeunesse, se remettait vite à croire au succès.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Karl von Haffner n’avait pas abandonné la lutte !… Quand, après l’échec, Ahmed était venu chercher refuge à son camp, l’Al-